PROGRAMMATION 2018

 

Dimanche 16 septembre à 15 h 00 :


Dans le cadre des Journées du Patrimoine :
Conférence « L’orgue de l’église Saint-Jacques de Lunéville,
une alliance de l’architecture et de la musique.
» par Jean-Louis SCHUHMACHER.

De tous les ouvrages laissés à Lunéville par le Roi de Pologne et dernier Duc de Lorraine Stanislas LESZCZYNSKI, le décor de l’orgue de l’église Saint-Jacques est assurément le plus exceptionnel. Dessiné peu avant 1750 par l’architecte Emmanuel HÉRÉ, il constitue la seule réalisation connue à ce jour remplaçant le meuble traditionnel appelé buffet d’orgue. Ce somptueux décor de théâtre s’ouvre sur l’infini par une fresque en trompe l’œil et dissimule la mécanique et les 3880 tuyaux de l’instrument.
Véritable architecture en forme de kiosque, dernier témoin des fabriques qui ornaient les jardins du château de Lunéville, l’ensemble fut élevé dans l’esprit des théâtres sacrés conçus à la fin du 17ème siècle par le Père jésuite Andréa POZZO, théoricien de la perspective, dont les idées furent probablement introduites en Lorraine par Bibiena venu construire sous le règne du Duc LÉOPOLD le bel opéra de Nancy. Ce chef d’œuvre constitue une synthèse remarquable du baroque de l’Europe centrale et du baroque italien harmonisée par la culture française acquise par HÉRÉ auprès de BOFFRAND.
L’instrument posé à l’origine par le facteur d’orgue lorrain Nicolas DUPONT fut inauguré en 1751 et remarquablement reconstruit et réhabilité au début de ce 21ème siècle par le facteur d’orgue Bertrand CATTIAUX.
À l’issue de la conférence, l’organiste titulaire Aude SCHUHMACHER accueillera à la tribune les personnes qui souhaitent découvrir la console de l’instrument avec ses 4 claviers et pédalier.

 

Dimanche 7 octobre à 15 h 30 :
Récital d'orgue par Aude SCHUHMACHER.

Titulaire des orgues de l’église Saint Jacques de Lunéville.

Le programme proposé pour ce concert s’articule autour d’un genre musical appelé variation. La variation est un procédé de composition qui consiste à faire entendre un thème (chanson, hymne, choral…) en le transformant plusieurs fois sur le plan mélodique, rythmique, harmonique… ou en le présentant avec des formules d’accompagnement différentes ou encore avec des timbres différents (registration à l’orgue). À l’intérieur de ce programme on entendra également 2 chaconnes, genre musical qui s’apparente à la variation : sur un motif qui se répète (essentiellement à la basse), des phrases musicales viennent se superposer, qui varient les éclairages apportés au motif initial.
Les œuvres choisies mettront particulièrement bien en valeur les différentes esthétiques sonores de l’orgue de l’église Saint-Jacques.
Le jeu de l’organiste aux claviers et pédalier sera projeté sur grand écran dans la nef.

 

Au programme :

  • Jan Pieterszoon SWEELINCK (1562-1621) :
    • Unter der Linden grüne
  • Pablo BRUNA (1611-1679) :
    • Tiento Sobre la Letania de la Virgen
  • Dietrich BUXTEHUDE (1637-1707) :
    • Ciacona BuxWV 160
  • Jean-François DANDRIEU (1684-1740) :
    • Offertoire sur O Filii et Filiæ
Pause
  • Felix MENDELSSOHN (1809-1847) :
    • Sonate n° 6 opus 65 (Choral «Vater unser im Himmelreich » - Fugue - Andante)
  • Alexandre GUILMANT (1837-1911) :
    • Offertoire sur O Filii opus 49 n°2
  • Maurice DURUFLÉ (1902-1986) :
    • Choral varié sur le thème du Veni Creator opus 4
  • Jehan ALAIN (1911-1940) :
    • Le jardin suspendu (chacone)

^